Wildlife eagle sea

Objectifs pour la photographie animalière

Pour être au plus près de la nature

Photographier la vie sauvage consiste à capturer un sujet dans son environnement naturel. Vous avez besoin de connaître les habitudes de votre sujet mais aussi de nombreux autres éléments, comme les endroits qu'il aime fréquenter la journée, le positionnement du soleil par rapport à votre sujet et la distance que vous devez respecter pour vous approcher sans le déranger. Certains de ces éléments ont une incidence sur le type d'objectif à utiliser.


Connaître son sujet

Il est important d'essayer de planifier ce que vous allez photographier. Par exemple, si vous avez la chance d'être dans un parc naturel où les animaux sont dans des enclos, vous pouvez savoir où ils sont susceptibles de se trouver la journée, et donc vous positionner dans un endroit propice en termes de lumière et de distance. Il peut également être utile de réfléchir à l'action que vous souhaitez capturer. Pour cela, observez le comportement de l'animal, par exemple quand il est le plus et le moins actif. Si vous souhaitez photographier dans une situation qu'il n'est pas possible de planifier (par exemple si vous êtes en safari, vous n'avez pas toujours la possibilité de planifier vos clichés), l'important est de savoir la distance à laquelle vous vous trouvez par rapport à votre sujet et les types d'animaux que vous allez voir. Tous ces aspects vont influencer le choix de votre objectif.

Ponies sunrise relaxed
Pris avec EF 70-200mm f/2.8L IS II USM
  • f/5.6
  • 1/4000
  • 800

Garder ses distances

Vous ne serez peut-être pas toujours en mesure de vous rapprocher physiquement de votre sujet, soit parce que cela peut être dangereux, soit parce que vous risquez de vous faire repérer. C'est pourquoi un téléobjectif à distance focale de 300 mm ou plus est idéal pour photographier la vie sauvage. Il offre en effet un excellent agrandissement et vous permet donc de rester à distance de votre sujet, tout en remplissant le cadre. Cependant, des facteurs tels que la taille de l'animal que vous photographiez entrent également en jeu. Par exemple, si vous essayez de photographier un petit oiseau, vous allez avoir besoin d'un agrandissement beaucoup plus grand pour capturer ses détails, autour de 600 mm.

Monkey climbing candid
Pris avec EF 70-200mm f/4L IS USM
  • f/4
  • 1/80
  • 3200

Immortalisez l'action

Pour photographier les mouvements rapides des animaux, comme les guépards ou les oiseaux, vous avez besoin de la vitesse d'obturation la plus rapide possible. En sélectionnant un objectif doté d'une ouverture rapide, vous serez en mesure d'utiliser plus de lumière disponible, afin de mieux saisir le mouvement de vos sujets et de capturer une image nette. Un téléobjectif à grande ouverture, comme l'EF 300mm f/2.8L IS II USM, permet d'exploiter toute la lumière disponible et de figer l'action.

Whale tail ocean action
Pris avec EF 70-200 f/2.8L IS II USM + 2x III
  • f/8
  • 1/1600
  • 400

La bonne heure

Pour photographier la vie sauvage, il est nécessaire de tirer le meilleur de la source de lumière disponible (le soleil). Trois moments de la journée offrent généralement le meilleur éclairage qui soit pour ce type de photographie : le matin, le midi et le crépuscule. L'heure suivant le lever du soleil et l'heure précédant le crépuscule sont appelées les « heures en or ». Ces moments offrent une lumière beaucoup plus douce, la lumière devant traverser plus longtemps l'atmosphère terrestre en raison de la position du soleil par rapport à la Terre. Cela entraîne également des ombres plus grandes pour un effet encore plus spectaculaire. Lorsque vous prenez des clichés à midi, la lumière du soleil est beaucoup plus intense. Ceci accentue le contraste venant du haut et contribue à éliminer les longues ombres de votre prise de vue.

Eagle flying sea action

Conditions de prise de vue

Lorsque vous essayez de photographier un animal sauvage dans son habitat naturel, par exemple dans un désert ou lors d'un safari, vous pouvez vous retrouver dans des conditions difficiles où vous avez besoin de savoir que vous pouvez compter sur votre matériel, quoi que vous lui demandiez. Si vous êtes confronté à ce type de situation, nous vous recommandons d'opter pour un objectif de la série L de Canon, ainsi qu'un boîtier d'appareil photo suffisamment étanche. Grâce à leur résistance aux intempéries et à la poussière, ils vous garantissent des performances continues même dans les pires conditions. Les objectifs de la série L ont également l'avantage d'utiliser les technologies et les modèles optiques les plus avancés de Canon pour offrir des performances innovantes exceptionnelles.

Two seals iceberg
Pris avec EF 70-200 f/2.8L IS II USM + 2x III
  • f/7.1
  • 1/1000
  • 800

Impact du choix de votre objectif sur votre appareil photo

Les objectifs Canon EF-S sont conçus exclusivement pour les appareils photo à capteur APS-C comme l'EOS 760D et ne sont pas compatibles avec les modèles plein format comme les appareils photo EOS 5D.

Les objectifs EF peuvent être utilisés avec tous les appareils photo reflex EOS, mais lorsqu'un objectif EF est utilisé sur un EOS de type APS-C, il offre un angle équivalent à celui d'un objectif doté d'une distance focale 1,6x plus longue sur un appareil photo plein format. Par exemple, un objectif 300 mm utilisé sur un EOS 760D donne un angle équivalent à un objectif 480 mm sur un appareil photo plein format. Votre sujet apparaît donc plus grand dans le cadre.

Deer full frame sensor wildlife

CAPTEUR PLEIN FORMAT

Deer APS-C sensor wildlife

CAPTEUR APS-C

Comprendre le rôle de la vitesse d'ouverture et de l'obturation

L'ouverture ne se contente pas de faire pénétrer plus de lumière, elle aide également à isoler votre sujet du fond, car prendre un cliché avec une ouverture plus rapide, comme f/2.8, réduit la profondeur de champ. Comprendre la relation entre les vitesses d'ouverture et d'obturation est essentielle pour les photographes, surtout lorsqu'ils veulent capturer la vie sauvage. Par exemple, augmenter l'ouverture d'un diaphragme (en passant par ex. de f/4 à f/2.8) multiplie par deux la quantité de lumière atteignant le capteur, ce qui signifie que vous pouvez utiliser une vitesse d'obturation deux fois plus rapide pour capturer facilement des sujets en mouvement.

Blue parrot claw wildlife
Pris avec EF 70-200mm f/2.8L IS II USM
  • f/2.8
  • 1/1250
  • 3200

Choisir le bon objectif

  • Vous avez besoin d'un objectif vous permettant de vous rapprocher sans déranger votre sujet ? Un objectif doté d'une distance focale de 400 mm ou plus vous conviendrait donc parfaitement, car il permet de remplir le cadre sans avoir besoin de s'approcher.
  • Votre sujet se déplace rapidement ? Vous aurez donc besoin d'une ouverture rapide (par ex. f/4 ou f/2.8) afin d'exploiter au mieux la lumière disponible et d'augmenter votre vitesse d'obturation. Pensez aux objectifs de qualité, sur lesquels vous trouverez les ouvertures les plus rapides. 
  • Vous avez besoin d'un niveau de résistance élevé pour prendre des photos dans des conditions difficiles ? Vous trouverez votre bonheur avec l'un des objectifs Canon de la série L, reconnus pour leur longévité.

  • Vous avez besoin de pouvoir modifier rapidement votre composition, sans bouger ? Dans ce cas, envisagez d'utiliser un zoom doté d'une plage de 100 mm à 400 mm, afin de disposer de davantage de flexibilité de composition sans avoir à changer d'objectif ni à vous rapprocher de votre sujet.

Horses beach action wildlife

Aller au plus près de la vie sauvage

Capturer les plus petits détails

Les objectifs macro sont la solution idéale pour photographier les insectes et autres petites créatures sauvages. Ces objectifs vous permettent de rester à bonne distance de votre sujet (pour ne pas le déranger), tout en remplissant votre cadre. Un macro-objectif avec stabilisateur d'image comme l'EF 100mm f/2.8L Macro IS USM permet de photographier à main levée dans des conditions exigeant normalement un trépied.

Macro butterfly colourful insect
Pris avec EF 100mm f/2.8L Macro IS USM
  • f/8
  • 1/400
  • 400

Trépied

Plus la distance focale est longue, plus la nécessité d'utiliser un trépied est grande, les vibrations du boîtier de l'appareil photo étant exagérées par l'augmentation de la distance focale utilisée. L'achat d'un objectif doté d'un stabilisateur d'image permet de réduire considérablement le besoin d'utiliser un trépied en limitant le flou de bougé. Toutefois, si vous devez rester en position très longtemps, il peut s'avérer nécessaire de maintenir l'appareil photo et l'objectif en position fixe. Dans ce cas, l'utilisation d'un trépied ou monopied est conseillée.

Squirrel frozen in motion wildlife
Pris avec EF 70-200mm f/4L IS USM
  • f/4.5
  • 1/250
  • 1000

Penser aux multiplicateurs

Si votre objectif est compatible avec des multiplicateurs, vous pouvez facilement augmenter les capacités de votre objectif, en vous rapprochant encore davantage de votre sujet. Cependant, si vous souhaitez utiliser un multiplicateur, vous devez garder à l'esprit qu'ils réduisent la quantité de lumière atteignant le capteur de l'appareil photo. L'utilisation d'un multiplicateur EF 1.4x III équivaut à perdre 1 diaphragme de lumière, 2 diaphragmes pour un multiplicateur EF 2x III. Ceci affecte l'ouverture maximale de l'objectif ainsi que la vitesse d'obturation maximale pouvant être atteinte. Par ex., f/4 devient f/5.6, ce qui peut ne pas convenir pour photographier des sujets en mouvement.

Two seals sea action wildlife
Pris avec EF 70-200mm f/4L IS USM + 1.4x III
  • f/6.3
  • 1/500
  • 400

L'objectif animalier plébiscité par les professionnels

EF 300mm f/2.8L IS II USM

Avec son stabilisateur d'image à 4 diaphragmes, cet objectif hautes performances de la série L est réputé pour ses incroyables niveaux de netteté, de couleur et de contraste, même lorsqu'un téléconvertisseur est utilisé pour augmenter l'agrandissement du téléobjectif tout en restant incroyablement net.

Afficher les détails

EF 300mm f2.8L IS USM pack shot