PHOTOGRAPHIE D'AVENTURE

Apprivoiser la nature : à la recherche du parfait cliché d'aventure en plein air

Des paysages épiques aux terrains de camping reculés, découvrez comment l'aventurière et photographe Anna Blackwell utilise le kit Canon pour capturer l'esprit unique des grands espaces.
Une personne vêtue d'un équipement de randonnée et portant un grand sac à dos debout au sommet d'un éperon rocheux avec son chien. Des hectares de terres reculées sont visibles en arrière-plan.

Qu'il s'agisse de randonnées au sommet des falaises, d'une excursion en kayak sur un lac, ou de baignades sauvages, les activités sportives en plein air offrent une multitude d'opportunités aux photographes intrépides.

Anna Blackwell en fait partie. Aventurière, créatrice d'images, écrivaine et conférencière basée au Royaume-Uni, elle aime repousser ses limites. En fait, elle en a fait une carrière, et capture des photos et réalise des vidéos pour les plus grandes marques de sports de plein air, notamment Lowe Alpine et Peak UK. Ses escapades étonnantes incluent une marche d'environ 1600 km en solitaire à travers la France et l'Espagne le long d'anciens chemins de pèlerinage, une excursion en kayak de 4000 km à travers 11 pays et 5 capitales, et l'escalade du mont Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord.

« Au cours de l'une de mes premières aventures, j'ai commencé à prendre des photos et à écrire un blog, principalement pour que mes amis et ma famille puissent voir comment progressait ma randonnée », explique Anna lorsqu'on lui demande comment elle a transformé un passe-temps en métier. « J'ai continué pendant quelques années et partagé mes aventures en ligne à travers des images et des mots. Puis, cela a pris de l'ampleur. Très vite, je me suis mise à parler de mes aventures lors d'événements, de festivals, et ce, pour des entreprises et des écoles. J'ai ensuite commencé à approcher les marques pour travailler avec elles lors de mes voyages à venir, et j'ai pu, peu à peu, générer suffisamment de chiffre d'affaires grâce à la photographie, à l'écriture, au cinéma d'aventure, aux conférences et aux réseaux sociaux pour en faire un travail à temps plein. »

Le dernier voyage de randonnée et de camping d'Anna l'a emmenée avec son partenaire, Sam, et son chien, Bilbo, dans le paysage rocheux du nord du Dartmoor en Angleterre pour lequel elle a emporté un Canon EOS R6 et deux objectifs, le Canon RF 24-105mm F4-7.1 IS STM et le Canon RF 50mm F1.8 STM. Elle explique pourquoi elle aime s'évader, ses meilleurs conseils pour faire de la randonnée dans la nature et révèle comment créer des souvenirs de vos aventures préférées grâce à des photographies spectaculaires.

L'emplacement idéal

Une grande formation rocheuse ou tor sur la lande reculée par une journée ensoleillée.

« Le Dartmoor est le genre de région sauvage où je peux me sentir comme une petite personne insignifiante », explique Anna Blackwell, aventurière et photographe. Cette région montagneuse située au sud du Devon, en Angleterre, est célèbre pour sa lande reculée et s'est révélée être le lieu idéal pour la première prise de vue d'Anna avec le Canon EOS R6. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 24-105mm F4-7.1 IS STM à 105 mm, 1/320 s, f/7,1 et ISO 100. © Anna Blackwell

Des rayons de soleil peuvent être vus à travers une formation rocheuse sur cette image prise en basse lumière.

« J'ai opté pour ce type d'aventure, car je voulais me dépasser », explique Anna. « J'avais envie de tester mes limites, de trouver les limites de ma zone de confort. Je me suis juste tellement amusée, j'ai vraiment adoré. » Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/200 s, f/22 et ISO 100. © Anna Blackwell

Anna, Sam et Bilbo ont commencé à explorer le nord du Dartmoor dans un village appelé Belstone en raison de son accès fantastique aux formations rocheuses aussi appelées « tor ». Anna a toujours été attirée par ces grands affleurements rocheux indépendants.

« Je ne connaissais pas du tout cette partie du Dartmoor, ce qui était vraiment intéressant. Vous traversez ce village idyllique et vous êtes tout de suite dans la lande », dit-elle. « C'était sauvage et reculé et c'est exactement ce dont j'avais envie.

« Ma passion, c'est la randonnée », poursuit-elle. « J'adore enfiler un sac à dos lourd et me promener. Il ne s'agit pas d'aller n'importe où particulièrement vite, mais d'apprécier pleinement les lieux paisibles. Nous avons fait de la randonnée, puis nous avons monté la tente avant de passer la nuit en pleine nature. »

La passion d'Anna pour le plein air vient de l'amour de sa famille pour la marche et la randonnée, ainsi que de ses racines suédoises. « Ma mère est suédoise et je pense que passer beaucoup de temps à l'extérieur et apprécier l'environnement naturel est très ancré dans cette culture. J'ai grandi en faisant beaucoup de marche et de randonnées, et chaque fois que nous étions en Suède, nous faisions du canoë et du camping et nous mangions dehors. Je pense donc que cela faisait partie intégrante de ma vie, dès mon plus jeune âge. »

L'aventure en solo versus l'aventure accompagnée

Sur cette image de paysage spectaculaire, on aperçoit des montagnes enneigées reflétées dans l'eau calme d'une grande rivière.

Anna a pris cette photo lors d'une randonnée en solo dans l'Arctique suédois en 2020. « Je suis passionnée par mon travail, et la frontière entre ce travail et le plaisir est souvent floue, ce qui peut s'avérer difficile. Toutefois, j'apprécie toujours la prise de vue et la création de contenu en plus des aventures ce qui facilite les choses », ajoute-t-elle. « Je fais également très attention à maintenir certaines limites. Je m'offre de petites aventures qui ne sont documentées sous aucune forme – pas même pour Instagram – je le fais donc toujours 'pour moi' et pour le travail. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 33 mm, 1/100 s, f/8 et ISO 1250. © Anna Blackwell

Un chien noir de taille moyenne avec des taches brunes et blanches et portant un harnais rouge est assis et regarde l'appareil photo sur un affleurement rocheux.

Anna emmène souvent son jeune chien Bilbo dans ses expéditions, qui est toujours heureux de poser pour des photos. Ses autres compagnons qui ne la quittent jamais sont un appareil photo et un objectif Canon. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/4000 s, f/1,8 et ISO 100. © Anna Blackwell

Si Anna avait de la compagnie lors de son voyage au Dartmoor, elle voyage souvent seule. Cela a notamment été le cas lors d'une randonnée en solo dans l'Arctique suédois à l'automne 2020 (voir l'image de gauche ci-dessus). « Au fond de moi, j'aime beaucoup les aventures en solo, car c'est une expérience unique », explique-t-elle. « J'ai passé 10 jours sans même voir une autre empreinte. Lorsque vous êtes seul, vous devez gérer vos émotions, positives comme négatives. Par conséquent, si vous passez une très mauvaise journée, que vous manquez de motivation et que vous êtes fatigué et affamé, vous seul pouvez vous sortir de cette situation. Mais à la fin de la journée, vous savez que vous êtes passé de A à B en un seul morceau. »

Cependant, si vous faites de la randonnée avec quelqu'un d'autre, cette personne pourra vous aider à prendre des photos. « C'est tellement plus facile de photographier des choses, lorsque vous avez déjà un sujet », explique Anna. « Cela s'applique également à Bilbo, car il est souvent le sujet de mes cliclhés. Avoir une personne ou un chien dans le paysage vous fait participer à la photo en quelque sorte, contrairement à la photographie de paysage ».

Lorsqu'on lui demande ce qui est venu en premier, sa passion pour la photographie ou les voyages d'aventure, Anna n'hésite pas. « La photographie est arrivée en premier », s'enthousiasme-t-elle. « Mon grand-père était un photographe extraordinaire, j'ai donc grandi en feuilletant ses albums photo. Ma passion pour la photographie est née dès mon plus jeune âge. J'ai acheté mon premier appareil photo à l'âge de 15 ans et étudié la photographie à l'école. Pourtant, je n'ai pas vraiment photographié mes premières aventures. Ce n'est qu'après quelques années que j'ai combiné les deux. »

Raconter une histoire visuelle

Une personne assise à l'extérieur de sa tente au crépuscule sirotant une tasse de chocolat chaud, illuminée par un faisceau de lumière provenant de sa lampe frontale.

Grâce aux capacités en basse lumière de l'EOS R6, Sam, son partenaire, a pu capturer cette image d'Anna avec sa boisson chaude fumante pendant l'heure bleue : un moment de prédilection pour les photographes qui a lieu chaque jour juste avant le lever du soleil ou juste après son coucher. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/160 s, f/1,8 et ISO 1000. © Sam Rogers

Pour Anna, documenter ses randonnées signifie rester flexible, emporter un équipement minimal et être inventif où que vous soyez. En plus des vues panoramiques, elle suggère également de photographier ou de filmer tous les petits moments qui ponctuent la journée, comme enfiler votre sac à dos, réparer les piquets de tente ou déguster une tasse de chocolat chaud, ce qui, selon elle, peut vraiment enrichir votre narration visuelle.

« J'adore le côté narratif des aventures », précise-t-elle. « Je suis souvent seule dans des endroits reculés, mais en fait j'aime vraiment partager ces expériences et la photographie est simplement une plateforme fantastique pour ce faire.

« Lors de ce voyage, pendant l'heure bleue, nous étions vraiment obsédés par les photos de la lampe frontale et par la vapeur qui se dégageait d'une tasse de chocolat chaud ou de l'eau que je faisais bouillir, car c'était une façon créative d'immortaliser ce moment de la journée. »

Le kit prêt à tout

Une personne vêtue d'un équipement de randonnée et portant un grand sac à dos s'accroupit dans l'herbe haute pour prendre une photo avec un appareil photo Canon.

Pesant à peine 680 g (avec carte et batterie), le Canon EOS R6 est le compagnon de voyage idéal, en particulier pour les aventuriers toujours en déplacement comme Anna. Anna conseille toutefois à ceux qui découvrent ce type de photographie de commencer par identifier ce qu'ils souhaitent capturer, puis de choisir leur kit en fonction de ces choix. « Votre kit peut évoluer au fur et à mesure que vos compétences s'améliorent, que vos intérêts se précisent et que vous déterminez votre style ou ce que vous voulez photographier davantage », explique-t-elle. © Sam Rogers

Au milieu d'une lande reculée, on aperçoit une personne et un chien à côté d'une tente bleue, qui se perd presque dans le vaste décor.

L'objectif polyvalent Canon RF 24-105mm F4-7.1 IS STM convient à une large gamme de prises de vue, des plus petits détails aux panoramas épiques comme celui-ci. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 24-105mm F4-7.1 IS STM à 30 mm, 1/320 s, f/5 et ISO 200. © Sam Rogers

Grâce aux fonctionnalités comme la rafale grande vitesse et au système de stabilisation d'image du Canon EOS R6 hybride plein format, Anna pouvait parfaitement travailler en basse lumière, et ce, même si elle avait oublié son trépied.

« La stabilisation et la résolution de 20,1 millions de pixels à l'heure bleue étaient très appréciables, car nous avions oublié d'emporter un trépied. Il s'avère que nous n'en avons pas eu besoin, car l'appareil photo a parfaitement géré cette basse lumière », précise-t-elle.

Toujours dans le souci de voyager léger, Anna ne transporte généralement qu'un seul objectif qui offre une polyvalence pour les portraits et les vastes paysages. Le modèle Canon RF 24-105mm F4-7.1 IS STM s'avère un excellent choix du fait de son poids.

« J'adore ce type d'objectif, car il vous offre une grande flexibilité. Le 24mm était idéal pour ces gros plans de Bilbo, mais je pouvais aussi obtenir un peu plus de compression sur certains paysages. Quand je pars à l'aventure, j'ai vraiment envie de pouvoir tout faire avec un seul objectif. »

Le défi du temps imprévisible

Une personne vêtue d'un équipement de randonnée et tirant un traîneau chargé d'effets personnels patauge dans la neige profonde dans un cadre forestier.

« Cette photographie provient d'un voyage de ski de randonnée dans l'Arctique finlandais en mars 2022 », explique Anna. « Ici, mon ami et guide naturaliste Chris étudie notre itinéraire. J'adore cette image, car elle saisit toute la magie d'être entouré d'arbres enneigés et celle d'un vaste paysage hivernal. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 65 mm, 1/320 s, f/2,8 et ISO 125. © Anna Blackwell

Un troupeau de rennes cherche quelque chose à manger dans un désert gelé.

Une autre image de la randonnée en solo d'Anna dans l'Arctique suédois en 2020. « Pour prendre cette photo, j'ai pu réagir rapidement malgré les -8 °C et le fait qu'il neigeait beaucoup, car mon appareil était accroché à la bandoulière de mon sac à dos », explique-t-elle. « C'était un moment complètement surréaliste et serein. J'étais seule avec le troupeau de rennes qui passaient au trot. Ils reniflaient dans la neige en essayant de trouver quelque chose à manger - ils se moquaient bien que je sois là ! » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipe d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 70 mm, 1/320 s, f/7,1 et ISO 640. © Anna Blackwell

Trouver un kit qui peut suivre Anna et les conditions imprévisibles de ses aventures peut s'avérer complexe.

Lors d'un récent voyage de ski de randonnée dans l'Arctique finlandais, par exemple, les températures ont chuté à -22 °C. « Quand les températures sont aussi basses, tout devient plus difficile, du chaussage des skis à l'arrêt pour les pauses-goûter », explique-t-elle. « Prendre des photos devient une opération militaire en termes d'efficacité : vous devez vous assurer que vos mains sont le moins possible dans le froid et que vous pouvez continuer à bouger ».

Mais, Anna insiste : avoir ces souvenirs documentés en vaut la peine.

« Le plus important dans la photographie de sports en plein air, c'est d'immortaliser ces souvenirs. Je regarde encore les photos de mes premières aventures et je me souviens exactement où j'étais, ce que je ressentais et avec qui j'étais. C'est vraiment incroyable. »

« L'inconvénient avec mes aventures, c'est qu'il y a parfois une pression pour obtenir certaines photographies. J'ai effectué des voyages pour lesquels je pensais avoir un temps magnifique et pouvoir obtenir un contenu vraiment inspirant dans des environnements de montagne sublimes et j'ai en fait eu 10 jours de pluie torrentielle. Il peut s'avérer difficile de prendre des photos dans ces conditions, car vous ne pouvez pas rentrer chez vous pour vous changer et sécher votre équipement photo. Vous êtes dans une tente et vous n'avez aucun moyen de garder les choses au sec. C'est l'une des raisons pour lesquelles j'aime Canon, car mon appareil photo est vraiment robuste. »

Se lancer

Une personne vêtue d'un équipement de randonnée, avec un grand sac à dos et des bâtons de randonnée traverse un paysage de montagne épique.

Cet autoportrait, réalisé lors d'une randonnée en solo de 1 000 km à travers l'Arctique et le nord de la Scandinavie, est l'un des préférés d'Anna. « À l'époque, je transportais environ 30 kg, car mon sac à dos contenait tout ce dont j'avais besoin pour 10 jours, y compris de la nourriture. Avec un tel poids sur le dos, il me faut souvent lutter mentalement pour s'arrêter et installer mon appareil photo, en particulier dans un environnement comme celui-ci. J'étais tellement contente de la façon dont cela s'est passé : l'appareil a capturé le moment exactement comme je l'espérais. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 24 mm, 1/640 s, f/7,1 et ISO 320. © Anna Blackwell

Anna conseille ceci à ceux qui veulent vivre leurs propres aventures inoubliables mais ne savent pas par où commencer : « Si vous manquez de confiance en vous et que cela vous empêche de partir à l'aventure, ne soyez pas embarrassé de commencer petit et de développer ce courage au fil du temps. Par exemple, optez pour une nuit de camping sauvage avec des amis, peut-être avec quelqu'un qui sait ce qu'il fait, ou commencez par des randonnées d'une journée en solo dans un nouvel endroit pour vous habituer à être autonome. Les cours sont également un excellent moyen de développer des compétences et de rencontrer de nouveaux compagnons de voyage. En enfin, n'ayez pas peur de faire des erreurs. Même les professionnels se trompent de temps en temps. Aussi, tant que vous en tirez des leçons de vos expériences, cela ne compte pas comme un échec. »

En fin de compte, le saut dans l'inconnu en vaudra la peine.

« Les aventures sont toujours l'un des meilleurs moyens pour moi de remettre les compteurs à zéro et de me ressourcer. Surtout les aventures en solo, même s'il ne s'agit que d'une journée à explorer un nouvel endroit », conclut Anna. « Ce sont les voyages qui stimulent ma créativité et ma motivation, alors j'en aurais besoin même si j'exerçais un autre métier. »

Écrit par Lorna Dockerill

Produits associés

  • Appareils photo hybrides

    EOS R6

    Quels que soient votre technique de prédilection et votre sujet, l'EOS R6 laisse libre cours à votre créativité d'une manière que vous n'auriez jamais imaginée.
  • Objectifs RF

    RF 24-105mm F4-7.1 IS STM

    L'objectif idéal de tous les jours pour les passionnés de la photographie hybride plein format. Facile à utiliser, le RF 24-105mm F4-7.1 IS STM est léger, compact et prêt à donner une nouvelle dimension à vos photos.
  • Objectif standard

    RF 50mm F1.8 STM

    Un objectif à focale fixe RF 50mm compact, silencieux et léger avec une grande ouverture à f/1,8, idéal pour mettre en scène votre créativité.
  • Articles liés

  • Une femme vêtue d'une veste d'hiver rouge vif se dirige vers la cascade de Skógafoss en Islande, alors qu'une neige épaisse tombe autour d'elle.

    PHOTOGRAPHIE DE PAYSAGE

    Photographie de paysage saisissante

    Comment prendre le « selfie scénique » parfait avec Ása Steinars, photographe de paysage et influenceuse.

  • Un photographe de paysages regarde dans le viseur d'un Canon EOS RP pour prendre une photo de champs vallonnés.

    PHOTOGRAPHIE DE PAYSAGE

    Comment photographier des paysages à main levée

    Découvrez comment capturer des paysages saisissants sans trépied.

  • Les meilleurs objectifs pour les scènes d'action

    PHOTOGRAPHIE D'ACTION

    Les meilleurs objectifs pour les scènes d'action

    Notre guide des meilleurs objectifs pour la photographie d'action.

  • PHOTOGRAPHIE DE VOYAGE

    Le meilleur équipement pour voyager

    Équipement de photographie de voyage pour les débutants, les créateurs et les passionnés.