SPORT ET ACTION

Conçu pour l'aventure : le système EOS R de Canon

Le photographe et cinéaste français de sports extrêmes, Teddy Morellec, révèle comment ses appareils photo dotés du système EOS R et ses objectifs ont transformé des situations de prises de vue difficiles en photos et vidéos exaltantes.
Le pilote de motocross Tom Pagès réalise une cascade en l'air avec des montagnes en arrière-plan. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM par Teddy Morellec.

Le Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM n'est que légèrement plus lourd que le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM, mais est muni du double moteur Nano USM pour un autofocus rapide. Combiné avec la rafale grande vitesse du Canon EOS R5, il s'avère être l'objectif idéal pour permettre à Teddy Morellec, photographe de sports extrêmes, de réaliser cette image du pilote de motocross freestyle français, Tom Pagès, dans les airs. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM à 109 mm, 1/1000 s, f/5 et ISO 200. © Teddy Morellec

Le photographe et cinéaste de sports extrêmes Teddy Morellec est toujours en déplacement. Même lorsqu'il ne prend pas de photos artistiques ou ne filme pas de vidéos époustouflantes pour ses clients, tels que Red Bull, Nike et Lacoste, il voyage. Un jour, il parcourt les Alpes dans son camping-car, le lendemain il apprend à faire du parapente.

« J'ai photographié tellement de trucs différents tout au long de l'année, c'est dingue, déclare Teddy. Ça peut être du sport ou des festivals de musique pendant un temps, puis de la mode, des portraits ou des projets d'entreprise. »

Dans ce métier exigeant, obtenir le bon accès, connaître le sport et les capacités des concurrents impliqués, ainsi qu'être capable d'anticiper le moment l’aide à résoudre les problèmes. Cependant, posséder l'appareil photo hautement performant sur lequel on peut compter pour ne jamais rien manquer lui donne une longueur d'avance.

L'équipement quotidien de Teddy comprend un Canon EOS R5, un EOS R3 et une poignée d'objectifs RF et EF. Il a également été l'un des premiers photographes à utiliser le Canon EOS R6 Mark II, un appareil photo haute vitesse qui est parfaitement adapté à son travail très intense.

Dans cet article, Teddy relate quatre situations dans lesquelles les caractéristiques du système EOS R se sont avérées providentielles ou l'ont aidé à obtenir un cliché parfait dans des contextes difficiles.

Un homme réalise une figure sur un skateboard dans un espace public coloré. Photo prise avec un Canon EOS R5 par Teddy Morellec.

Certaines figures de skateboard peuvent être répétées, mais d'autres ne peuvent être immortalisées qu’une seule fois. Avoir un appareil photo et un système d'objectifs qui gère la situation avec fluidité (c'est-à-dire, qui suit systématiquement les personnes avec précision et efficacité dans des séquences rapides) fait toute la différence. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'une bague d'adaptation monture EF-EOS R et d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/1250 s, f/2,8 et ISO 400. © Teddy Morellec

Un homme réalisant une cascade sur une moto se reflète dans un miroir tenu par deux mains. Photo prise avec un Canon EOS R5 par Teddy Morellec.

La synchronisation est primordiale lorsque l'on cherche à obtenir une photo créative comme celle-ci. Une prise de vue rapide a permis à Teddy d'immortaliser le reflet de la moto dans la position parfaite. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'une bague d'adaptation monture Canon EF-EOS R et d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM à 35 mm, 1/800 s, f/4 et ISO 100. © Teddy Morellec

« Les options de rafale grande vitesse qui sont disponibles sur les appareils photo dotés du système EOS R ont changé la donne pour moi », confie Teddy. « J'ai 20 im./s sur mon Canon EOS R5 et 30 im./s sur mon EOS R3 avec un autofocus complet. Cela me permet de suivre des actions très rapides et de m'assurer d'obtenir l'image parfaite que je recherche. »

« C'est difficile de choisir un exemple spécifique d'un moment où cela m'a sauvé la mise, parce que franchement, j'utilise la prise de vue haute vitesse tout le temps. Je dirais que le skateboard est un sujet pour lequel la capacité à prendre des photos si rapidement fait toujours la différence. On doit être très rapide pour obtenir la meilleure photo de skateboard, parce que le skateur doit être dans une posture parfaite et le skate doit être en train de se retourner ou être exactement dans la position appropriée afin que les spectateurs comprennent la figure qui est effectuée. »

Logo du système EOS R Gardez le rythme.

Le meilleur. Pour vous.

Le système primé EOS R offre une approche très intuitive de la photographie et de la vidéo. Il s'adapte parfaitement à votre style pour vous aider à rester concentré sur votre sujet et sur votre art.

« Parfois, les skateurs ne pourront pas répéter la figure plusieurs fois et on n'aura qu'une occasion de l'immortaliser. Le fait de disposer d'une séquence entière de clichés à sélectionner permet donc de ne pas louper le meilleur moment. »

Un lézard vert tacheté d'orange foncé sur le dos est posé sur une feuille. Photo prise avec un Canon EOS R5 par Teddy Morellec.

« Ce n'est pas le genre habituel de photo que je prends pour mon travail, mais cette image m'a prouvé combien l'association de l'objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM et du Canon EOS R5 est bonne », raconte Teddy. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM à 186 mm, 1/400 s, f/5 et ISO 500. © Teddy Morellec

Une image zoomée et resserrée du même lézard, semblant regarder directement l'appareil photo. Photo prise avec un Canon EOS R5 par Teddy Morellec.

« La qualité de l'image est si bonne et la résolution si haute, que je pourrais cadrer un plan plus large, puis recadrer la photo plus tard pour obtenir un gros-plan », déclare Teddy. © Teddy Morellec

2. Créer des nouvelles opportunités grâce à la conception unique des objectifs RF

La conception des objectifs RF est un aspect du système EOS R qui a facilité la vie de Teddy, selon lui. « Je passe tout au RF, maintenant. Les moteurs Nano USM dans un grand nombre de ces objectifs sont très pratiques car ils sont très silencieux et très rapides. C'est quelque chose dont j'ai aussi besoin pour mon travail en vidéo. »

Teddy, qui utilise la bague d'adaptation monture Canon EF-EOS R haute vitesse, adore particulièrement le Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM. « Je ne possédais pas le Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM et j'utilisais habituellement un 70-200mm jusqu'à ce que cet objectif incroyable surgisse, explique-t-il.

Il m'a vraiment aidé avec les sports et d'autres genres. Grâce à l'objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM, j'ai pu repérer le sommet d'une montagne, par exemple, ce que je ne pourrais pas faire avec une portée maximale de 200 mm. Lorsqu’il est associé au capteur 45MP de mon Canon EOS R5, je peux recadrer mes clichés à tout-va et toujours repérer tous les détails. »

Bikers at the Enduropale du Touquet race against each other, with the focus on a rider in a Red Bull helmet. Taken on a Canon EOS R3 by Teddy Morellec.

There's no need to keep staring at the subject when you're using the EOS R3's Eye Control AF. Once the camera detects the subject you want to track, it takes over, keeping that subject in focus as it moves through the frame. Taken on a Canon EOS R3 with a Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM lens at 428mm, 1/2000 sec, f/6.3 and ISO400. © Teddy Morellec

3. Using Eye Control AF to pick out a single athlete among hundreds

While shooting the Enduropale du Touquet – a gruelling three-hour motorcycle beach race held annually on the coast of northern France – Teddy relied on the EOS R System's autofocus technology. The Eye Control AF of his Canon EOS R3 saved the day.

"The Enduropale du Touquet was the first opportunity that I got to use my EOS R3 at a sport event," Teddy explains. "Before that, I had been using the camera to shoot landscapes in the mountains. The race takes place on a 13km track, which features long full-speed areas and tight turns, and there's a lot of sand flying everywhere. My main mission was to follow and photograph one rider among 1,000 entrants!"

Teddy avait une idée approximative du moment où le pilote de motocross passerait devant lui, car il savait combien de temps son sujet mettrait pour effectuer un tour de circuit. Il utilisait aussi un chronomètre pour le minuter. « J'étais prêt et j’attendais avec mon objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM à côté du circuit, relate-t-il. Mais il y avait tant de personnes qui passaient et tant de couleurs de motos, de casques, etc., qu’il était vraiment très difficile de simplement repérer mon pilote, de se concentrer uniquement sur lui. Heureusement, il portait des signes que je pouvais reconnaître, comme le casque Red Bull et son numéro sur la moto. »

« Si j'avais utilisé une zone AF plus étendue, je n'aurais pas pu être sûr que l'appareil photo se serait focalisé sur lui, car il y avait d'autres pilotes à différents points du cadre. J'aurais peut-être pu obtenir quelques clichés si j'avais défini une zone AF plus petite, mais j'aurais dû déplacer mon appareil photo pour recadrer l'image ; et si, au lieu de cela, j'avais gardé mon cadrage et déplacé ma zone AF avec l'écran tactile ou le contrôleur, je suis sûr que j'aurais manqué mon pilote. »

C'est à ce moment-là que Teddy s'est rendu compte à quel point l'autofocus sur les yeux du EOS R3 était époustouflant. « Je cherchais mon pilote et la cible jaune suivait les mouvements de mon œil. Puis, lorsque je l'ai enfin repéré, j'ai simplement appuyé de façon continue sur le déclencheur et je savais que j'avais des images nettes de lui. Au moment où je l'ai utilisé, ça a simplement marché », raconte-t-il avec enthousiasme.

La lune entourée d'un halo, brillant au-dessus d'arbres couverts de neige. Photo prise avec un Canon EOS R3 par Teddy Morellec.

L'objectif Canon RF 15-35mm F2.8L IS USM que Teddy a utilisé pour immortaliser ce cliché de « halo de lune » possède 5 vitesses intégrées de stabilisation d'image. Cependant, il coopère avec le stabilisateur d'image du EOS R3 pour offrir des clichés encore plus stables. Photo prise avec un Canon EOS R3 équipé d'un objectif Canon RF 15-35mm F2.8L IS USM à 15 mm, 1/8 s, f/2,8 et ISO8000. © Teddy Morellec

4. Photographier une lune d'hiver nette à l'aide de l'IBIS

Bien que Teddy se concentre surtout sur les sports d'action où les vitesses d'obturation rapide et le flash sont souvent nécessaires, il réalise également des photos créatives en basse lumière. Ses Canon EOS R5 et EOS R3 sont chacun équipés de la stabilisation d'image intégrée au boîtier (IBIS) qui fonctionne de pair avec une unité IS d'objectif, afin de permettre la prise de vue à main levée dans des situations où, auparavant, il n'aurait pas pu photographier sans trépied.

« C'était l'hiver. Je sortais au restaurant avec mes amis, raconte Teddy, et j'ai vu la lune avec un halo qui l'entourait. C'est quelque chose que je n'avais jamais vu auparavant. Je suis donc retourné chez moi en courant, j’ai pris mon Canon EOS R3 et j’ai cadré la lune avec les arbres couverts de neige dans mon jardin. À 1/8 s, ce n'était pas l'exposition la plus longue que j'aurais pu utiliser, mais c'était tout de même incroyable de réaliser ce cliché sans trépied. »

Je suis souvent dans mon van, dans des sites, la nuit et j’ai envie de prendre une photo rapide du véhicule. Grâce au stabilisateur d'image, je n'ai pas à me soucier d'installer un trépied pour faire ça. Bien sûr, il existe des situations dans lesquelles j'ai besoin d'un trépied, comme lorsque je photographie des autoportraits avec un paysage en arrière-plan. Cependant, c’est génial de ne pas avoir à se soucier du flou de bougé pour les vidéos et les photos à main levée. »

Un photographe avec un appareil photo sur un trépied photographie un vététiste effectuant une cascade aérienne la nuit.

Le défi de Teddy Morellec visant à capturer des instants en suspension parfaits

Lors d'un ambitieux projet mêlant vidéo et photo, faisant de la rapidité et de la précision des priorités absolues, comment le Canon EOS R6 Mark II s'est-il distingué ?

Il est important de faire confiance à son instinct lorsque l'on se trouve sur le terrain. Avoir le bon équipement peut vous permettre de réaliser les meilleures photos. Vous pouvez compter sur les caractéristiques offertes par le système EOS R ainsi que par les objectifs RF et EF et en tirer le meilleur parti lorsque vous réalisez des photos et des vidéos. Grâce à elles, vous garderez le rythme.

Rédigé par Marcus Hawkins


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires inspirantes et des actualités passionnantes de Canon Europe Pro