IMPRESSION

Quand la photo rencontre l'art : imprimer sur du papier professionnel

Le photographe artistique Antonio Gaudencio explique comment il choisit la combinaison idéale de papier et d'imprimante haute qualité pour exposer ses images de voyage et de paysage saisissantes.
Un homme installé à son bureau tient un tirage d'un paysage rocheux identique à celui affiché sur l'écran d'un ordinateur.

Le photographe français et ambassadeur Canson® Infinity Antonio Gaudencio utilise du papier Canson® Infinity depuis plusieurs années pour imprimer des images, comme celle de ce paysage côtier spectaculaire de la Playa de la Arnía, une plage proche du village Liencres, au nord de l'Espagne. « Lorsque je planifie le sujet, les couleurs et la lumière d'une photo, précise-t-il, je pense déjà au papier que je vais utiliser. »

Pour imprimer son livre de photographie artistique Toujours là, le photographe français Antonio Gaudencio n'a eu aucun doute au sujet de la combinaison d'imprimante et de papier à adopter : son imprimante Canon imagePROGRAF PRO-2100 associée à du papier Canson® Infinity RAG Photographique DUO. « La qualité d'impression a beaucoup d'importance pour moi. C'est pourquoi je choisis l'imprimante et le papier avec soin », affirme-t-il. « J'aime la surface mate et douce, et l'incroyable blancheur de ce papier. Avec ce papier, la qualité d'impression finale est très élégante, et donc parfaitement adaptée à mes photos en noir et blanc. »

Parfaitement conçu et affichant des paysages côtiers spectaculaires et des scènes en forêt envoutantes dans des tons monochromes du plus bel effet, Toujours là est une œuvre d'art à part entière, qui va au-delà d'une simple compilation de photos. Antonio est coutumier de la vente de tirages photo professionnels, aussi bien de tirages signés en édition limitée que de tirages illimités, tous produits sur du papier d'impression de qualité. Pour autant, face à de si nombreux types de papier photo professionnel, comment un professionnel peut-il faire le bon choix pour chaque photo ? Et quels sont les éléments à prendre en compte pour s'assurer de la pertinence de chaque choix ?

Antonio nous révèle le rôle de l'impression à chaque étape de son parcours photographique, et en quoi le choix de la combinaison d'imprimante et de papier appropriée permet à des professionnels tels que lui de « peindre » à la manière d'un artiste.

Cliché nocturne de Dubaï, sur lequel la tour Burj Khalifa domine un ciel brumeux.

« Nos gammes Canson® Infinity Platine Fibre Rag et Baryta Prestige II de papiers d'impression permettent aux photographes professionnels d'obtenir un style rappelant les chambres noires traditionnelles, caractérisé par des couleurs éclatantes ou des noirs profonds, sur des tirages numériques », explique Jane Dixon, Vice-présidente du marketing, division Photographie et beaux-arts numériques, pour Canson® Infinity. Cette photo, prise par Antonio en octobre 2021, met en scène le Burj Khalifa de Dubaï, actuellement la plus haute tour du monde. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 16-35 f/2.8L II USM (désormais remplacé par le Canon EF 16-35 f/2.8L III USM) à 12 mm, 2,5 s, f/7,1 et ISO 100. © Antonio Gaudencio

Planifier l'impression

Avant même de brandir son appareil photo, Antonio pense à l'impression, ce qui façonne les photos qu'il prend. « Je réalise des photoreportages pour des agences et d'autres clients, mais je suis aussi photographe d'art. Lorsque je pars en voyage, que ce soit pour réaliser des reportages ou pour un travail personnel, mon choix du sujet et de la lumière détermine le type de papier que j'utiliserai au bout du compte », explique-t-il.

« Il est important de différencier le papier beaux-arts adapté aux galeries des papiers utilisés pour l'impression offset ou de livres », poursuit Antonio. « Les images colorées et fortement saturées, présentant un contraste marqué, sont difficiles à reproduire avec certains papiers utilisés pour l'impression offset ou de livres, ce qui risque d'appauvrir la gamme des couleurs et la Dmax (qui correspond au ton noir le plus profond qu'un écran ou une combinaison d'imprimante, d'encre et de papier peut reproduire). Lorsque j'imprime mes photos sur du papier beaux-arts Canson® Infinity, je mets à profit ma technique pour tirer le meilleur parti de la gamme de couleurs étendue et de la Dmax supérieure qu'il est possible d'obtenir avec ce papier d'une blancheur éclatante. »

Choisir l'imprimante adaptée

Antonio utilise la Canon imagePROGRAF PRO-2100 depuis trois ans. « Je suis parfaitement satisfait de la stabilité et de la qualité des tirages que j'obtiens avec cette imprimante. J'aime sa facilité d'utilisation, le peu d'entretien qu'elle demande, ainsi que la diversité des formats qu'elle offre (jusqu'à 24 pouces / 610 mm), sans oublier la possibilité d'imprimer sans bordure », précise-t-il.

Par-dessus tout, Antonio apprécie de pouvoir se fier à la fidélité des couleurs de l'imprimante. « Grâce à son système à 12 réservoirs d'encre LUCIA PRO, j'ai l'assurance de disposer de la gamme de couleurs nécessaire pour reproduire les superbes couleurs de mes tirages photo », se réjouit-il.

« À ce niveau, hors de question de lésiner sur la précision des couleurs », confirme Suhaib Hussain, responsable marketing des produits Canon Europe. « Il peut arriver qu'une image imprimée en noir et blanc affiche une teinte cyan, ou qu'un ton plus chaleureux que prévu ressorte d'une image imprimée, ce qui peut être très problématique. »

Antonio apprécie également la possibilité de configurer l'imprimante à l'aide des logiciels Print Studio Pro et Professional Print & Layout (PPL) de Canon, qui fonctionnent avec les principales solutions de retouche photo, rationalisant ainsi le processus de production.

Un technicien portant des gants blancs nettoie le capteur d'un appareil Canon.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des évènements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

« En plus de faciliter considérablement la gestion des couleurs, le logiciel propose des fonctionnalités comme l'épreuvage écran et l'épreuvage papier. Grâce à elles, vous avez l'assurance que les images imprimées sont identiques à celles affichées à l'écran », ajoute Suhaib.

Un tirage A4 d'un paysage rocheux, dont l'épaisse bordure blanche sort d'une imprimante Canon.

« Lorsque vous atteignez un certain niveau et que vous utilisez la gamme d'imprimantes Canon professionnelles, les aspects essentiels sont la qualité, la longévité et la possibilité de présenter votre travail sous son meilleur jour », explique Suhaib. « Vous ne pouvez pas prendre le risque de voir les encres ternir ou de constater que le papier que vous utilisez n'est pas pris en charge pas l'imprimante. »

Lisse, texturé, mat ou brillant : quels sont les types de papier photo utilisés par les professionnels ?

Les différentes marques de papier proposent un vaste choix de papiers photo professionnels. Vous trouverez forcément une option adaptée à vos exigences spécifiques et à vos préférences personnelles. « La première décision à prendre concerne probablement la surface », explique Jane Dixon, responsable chez Canson® Infinity. « Certains photographes se contenteront d'utiliser le papier mat, tandis que d'autres préféreront l'éclat du papier brillant. »

La gamme Canson® Infinity contient 18 produits. Si vous ne savez pas par où commencer, Jane vous recommande de vous procurer un Pack Découverte de Canson® Infinity, qui comporte des échantillons de différents papiers d'impression, et d'imprimer la même image sur chacun d'entre eux, afin d'observer le résultat.

Un mauvais choix de papier d'impression peut mettre en doute la qualité de votre travail photographique, avertit Antonio. « J'aime la richesse de la gamme de papiers Canson® Infinity. Il existe du papier adapté à la vision unique de chaque photographe. » Son papier de prédilection est le Canson® Infinity Platine Fibre RAG. « Je suis séduit par la façon dont sa surface douce et satinée, associée à sa blancheur éclatante, reproduit à la perfection les couleurs de mes photos. »

L'interprétation créative de chaque créateur d'images dicte en grande partie ses choix. « La gamme de papiers mats propose différentes douceurs de grains et finitions », explique Jane. « Vous pouvez opter pour un papier complètement mat, dont la surface sera parfaitement lisse, ou pour un papier texturé.

Certains photographes préfèrent les papiers lisses d'une grande blancheur, car ils n'interfèrent pas avec l'image. Plus précisément, sur un papier d'une blancheur éclatante, les tons noirs apparaissent très denses, ce qui en fait un très bon choix pour les images en noir et blanc. Les portraits donnent également de bons résultats sur du papier lisse, car le grain n'altère pas les propriétés visuelles de la peau du sujet. D'autre part, certains estiment que la texture enrichit leur travail, car elle produit un effet tridimensionnel ou une impression de mouvement. Un photographe de paysage, par exemple, peut choisir cette option. »

Créez des tirages d'art qui durent toute une vie

Clive Booth tire parti des fonctionnalités de suivi du regard du Canon EOS R5 et de la puissance d'impression de l'imagePROGRAF PRO-300 pour capturer de magnifiques portraits du danseur étoile Carlos Acosta.
La brume se lève sur des rochers recouverts d'algues à Talisker Bay, sur l'île de Skye.

« En ma qualité de photographe de voyage passionné de paysages, l'écologie me touche de très près, comme nous tous. Je félicite Canson pour son choix de n'utiliser aucun agent blanchissant optique (OBA) dans ses papiers », souligne Antonio. Cette photo de Talisker Bay sur l'île de Skye, en Écosse (Royaume-Uni) a été prise avec un Canon EOS 5D Mark III (désormais remplacé par le modèle EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 17-40mm f/4L USM à 17 mm, 10 s, f/16 et ISO 50. © Antonio Gaudencio

Trouver la bonne combinaison d'imprimante et de papier

Canon travaille en étroite collaboration avec Canson® Infinity et d'autres fournisseurs de papiers photo professionnels pour s'assurer de l'entière compatibilité entre les imprimantes et les papiers, quel que soit votre style de prédilection. « Chez Canon, nous concentrons nos efforts sur le matériel, les logiciels et les encres, et nous disposons de notre propre gamme de papiers professionnels, mais nous comprenons également que certains photographes professionnels aient leurs supports tiers favoris », souligne Suhaib.

« Lorsqu'un utilisateur Canon choisit l'une de nos imprimantes, il a l'assurance qu'elle prendra en charge ses préférences en matière de papier. Nous travaillons main dans la main avec des entreprises comme Canson® Infinity, en leur envoyant nos nouvelles technologies longtemps avant leur commercialisation, de sorte qu'elles développent des profils ICC pour chaque papier de la gamme. »

Pour obtenir « les tirages les plus réussis et les plus fidèles possible », précise Antonio, « il est très important d'utiliser ces profils ».

Une main dans un gant blanc tient un tirage de bâtiments colorés. Des images similaires sont posées sur un bureau en bois.

« FILA Group possède trois usines de production de papiers beaux-arts traditionnels, à savoir les usines Canson et ARCHES et celle de St Cuthberts, au Royaume-Uni », explique Jane. Par exemple, dans l'usine implantée en France de l'entreprise, la gamme de papier haut de gamme ARCHES® est produite avec un moule cylindrique traditionnel.

Des impressions conçues pour durer

« Nos papiers sont 100 % coton et sans acide. Ils sont tellement stables que les artistes peuvent les utiliser pour créer des tirages en édition limitée, en ayant l'assurance de disposer de papiers proposant une qualité digne des musées », explique Jane. « Nous sommes partis sur une base de papier aquarelle classique, et nous y avons ajouté un revêtement pour l'impression jet d'encre. Ainsi, les artistes, imprimeurs et photographes peuvent imprimer leurs images sur ces papiers beaux-arts originaux. »

Les papiers beaux-arts mats de Canson® Infinity sont exempts d'agents blanchissants optiques (OBA), ce qui garantit la longévité des tirages. Antonio souligne également qu'il s'agit d'une pratique responsable d'un point de vue écologique. « En ma qualité de photographe de voyage passionné de paysages, explique-t-il, l'écologie me touche de très près, comme nous tous. Je félicite Canson pour son choix de n'utiliser aucun agent blanchissant optique dans ses papiers. »

Pour résumer, le fait de choisir du papier pour imprimante haut de gamme témoigne d'une intention. Cela indique que vous prenez votre travail très au sérieux et que vous investissez dans sa valeur artistique, en protégeant ses propriétés visuelles contre le vieillissement.

Et Antonio de conclure : « Votre choix de papier a autant d'importance que la qualité de vos photos. »

Rédigé par Rachel Segal Hamilton


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro